Carnaval de la Senne: sous les confettis, la vie de quartier

carnaval

Il a mis de la couleur et du son sur l'arrière-scène du piétonnier, ce carnaval associatif! Une centaine d'enfants ont défilé le 8 mars 2019 dans le quartier dit de la Senne. Un tour festif propulsé, entre autres, par le centre communautaire Bravvo Rempart des Moines, qui soutient les idées et les projets des habitants du quartier issus de toutes les générations.

 

 

Carnval Senne photo Cyrus pour site-3.jpg

 

 

 

 

 

L'arrière-scène du piétonnier: la formule peut étonner mais ce quartier d'habitations et de bureaux, au nord-ouest de l'artère majeure du centre-ville bruxellois, échappe souvent aux feux des projecteurs. Et pourtant il est bien vivant, en particulier ce vendredi après-midi de la semaine de carnaval.

 

Carnval Senne photo Cyrus pour site-12.jpg

 

Tradition depuis 2010

Des dizaines d'enfants grimés, masqués, costumés arrivent par petits essaims sur la plaine de jeux Françoise Dolto, encadrés par des animateurs et des parents.

 

Carnval Senne photo Cyrus pour site-1.jpg

 

Peu de visages adolescents du centre de jeunes Bravvo, situé au même endroit. "Ils doivent être gênés, c'est l'âge", dit en riant Monica Bastidas, coordinatrice du centre communautaire Rempart des Moines.

 

Carnval Senne photo Cyrus pour site-15.jpg

 

"Les petits, eux, se régalent. Ils sont là parce qu'ils fréquentent des associations du quartier. Nous sommes sept partenaires à organiser le Carnaval de la Senne", poursuit Monica.

 

Carnval Senne photo Cyrus pour site-13.jpg

 

L'équipe du centre communautaire se charge des autorisations auprès de la Ville. "Cette année, le parcours est réduit, travaux du centre obligent. D'habitude, nous passons sur le boulevard, nous sommes plus visibles, avec un thème commun, un groupe de musique... Même en plus petit, nous voulions continuer à faire vivre la tradition, elle existe depuis neuf ans!"

 

Carnval Senne photo Cyrus pour site-10.jpg

 

"Faire du bruit, c'est important"

L'événement clôt une semaine d'activités. Les préparatifs faisaient déjà partie de la fête. "Hier, c'était l'atelier costumes, avec des tissus ramenés de la maison ou qui étaient au centre. Aujourd'hui, je me suis maquillée toute seule" dit Sabou, 9 ans - et le résultat est impressionnant. Sa soeur Marielle, 12 ans, comme elle ornée de plumes bleues, joue les batteuses de tambour.

 

Carnval Senne photo Cyrus pour site-2.jpg

 

"Faire du bruit, c'est important" souligne Monica. Elle siffle le départ, on lui a confié le plumet de direction.

 

Carnval Senne photo Cyrus pour site-5.jpg
 

Le cortège multicolore s'ébranle au son des sifflets, maracas, baguettes et tambourins.

 

Carnval Senne photo Cyrus pour site-17.jpg

 

La gaieté se répand sur le carré de rues (rue de la Buanderie, rue Van Artevelde, rue des Six Jetons, place du Jardin aux fleurs, rue T'Kint) protégées, aux carrefours, par des policiers amusés.

 

Carnval Senne photo Cyrus pour site-7.jpg

 

La troupe s'en donne à coeur joie, mamans à poussettes comme plus petits. C'est la pluie de confettis.

 

Carnval Senne photo Cyrus pour site-8.jpg
 

Sur un chantier, des ouvriers rigolards n'y échappent pas et prennent des photos avec leur téléphone. Des employés de bureaux se lèvent pour venir faire signe aux fenêtres.

 

Carnval Senne photo Cyrus pour site-14.jpg

 

Romaïça et l'initiative chocolat

Une quarantaine de minutes plus tard, retour à la plaine Dolto, pour une collation de friandises. Romaïça, 13 ans, a marché calmement et papote avec les petites filles sur un banc. Elle est venue en voisine, a fréquenté les centres Bravvo, et s'implique. "A Pâques, elle co-animera un stage spécial chocolat" explique Fatima Achemoune, éducatrice en actions communautaires au centre Rempart des Moines. "Un atelier cuisine, une sortie, une activité type chasse aux œufs...C'est elle qui l'a proposé, et nous allons l'aider."

 

 Carnval Senne photo Cyrus pour site-19.jpg

 

"Le centre communautaire fonctionne à l'initiative du public", développe l'éducatrice : "les personnes du quartier viennent avec leurs idées, nous les épaulons, mais c'est leur projet. Cela donne lieu à des animations récurrentes pour les enfants et les adultes, du sport, de la danse, des sorties, de la couture... basées sur l'entraide. Dernièrement, un groupe de femmes de tous les âges a décidé de tricoter des vêtements pour des femmes et des enfants de la maison d'accueil La Porte Ouverte. Une autre dame voudrait organiser un voyage dans un village écologique, j'essaie de rassembler des personnes autour d'elle."

 

Carnval Senne photo Cyrus pour site-20.jpg

 

Carnval Senne photo Cyrus pour site-4.jpg

 

Carnval Senne photo Cyrus pour site-16.jpg

 

Rempart des Moines, mélange des genres

Le petit groupe "Rempart des Moines" rejoint son centre communautaire, rue du même nom, face aux tours de logements sociaux. L'équipe Bravvo y comprend, outre la coordinatrice et l'éducatrice, un éducateur de rue et un médiateur social. A l'entrée, une boîte à suggestions. Au mur de la pièce dédiée aux ateliers, des photos de jeunes en voyage à Marseille. Fatima insiste à nouveau sur l'autonomisation: "Aux côtés des ados, des jeunes plus âgés, jusqu'à 26 ans, jouent le rôle de mentors. L'un d'eux avait établi un contact avec un centre de jeunes d'une cité marseillaise et organisé la rencontre l'an passé. Cette année, un groupe de 12 jeunes a prévu de rénover les cages d'escalier d'un bâtiment du Foyer bruxellois, pour récolter le budget du voyage de l'an prochain. Ils vont d'abord apprendre à peindre." D'autres images sont affichées, souvenirs du Carnaval de la Senne de l'an passé, témoins du mélange des genres qui anime, comme le quartier, la vie du centre.

 

Carnval Senne photo Cyrus pour site-21.jpg

 

Carnval Senne photo Cyrus pour site-18.jpg

 

A lire en +

Plus d'infos sur le Centre communautaire Rempart des moines

F.G. (texte) et CyP (photo)